Togo : Plus de 86 millions FCFA dérobés au premier semestre 2020

Braquage à Lomé

Le ministère togolais de la sécurité a fait le bilan du premier semestre de l’année 2020 sur toute l’étendue du territoire national. Le rapport s’est accentué sur l’aspect sécurité en prenant en compte les cas de braquages et de vols à mains armées, etc. Plus de 86 millions de franc CFA ont été emportés dans les braquages au cours des 6 premiers mois.

Dans les détails, 55 millions 156 mille de francs CFA ont été dérobés lors de 33 braquages, 37 millions 412 mille 740 francs CFA au cours de 21 vols à mains armées et 3 millions 635 mille francs CFA dans 16 cambriolages rapporte le média Africar Rdv. Il s’agit de sommes dérobées à des commerçants ou à des hommes d’affaires.

Avec une telle somme dérobée en six mois, cela pourrait faire peur aux honnêtes citoyens. Ils ont sans doute raison car tout le monde a ce besoin, cette envie de vaquer librement à ses activités de jour comme de nuit. Sortir en pleine journée pour retirer des fonds et faire ses affaires puis se retrouver dans les mains des braqueurs, cela doit être difficile.

Néanmoins, il faut reconnaître que tous les pays du monde ou presque sont confrontés à ces dures réalités. Des braqueurs ont toujours opéré à visage découvert ou masqué, en temps de guerre ou non. Ils continuent aussi d’opérer en ces temps de crise sanitaire. Cela dit, tout le monde doit dans un premier temps redoubler de vigilance et se rendre compte que les braqueurs sont partout.

Se faire accompagner

Se faire accompagner peut intimider les potentiels braqueurs. Ces derniers étudient bien leurs terrains mais peuvent être amenés à laisser tomber leurs plans face à des obstacles donnés. Quoi qu’il en soit, un citoyen qui veut retirer plusieurs millions peut demander l’appui de la Police Nationale. Le Ministre togolais en charge de la sécurité, le Général Yark Damehame avait même évoqué ce sujet pour la première fois au cours d’une conférence de presse en fin 2019. Il avait expliqué que les éléments de la Police sont disponibles pour accompagner avec leur cortège des personnes voulant retirer d’importantes sommes.

A défaut de la Police ou des services de la gendarmerie, les citoyens peuvent aussi faire appel à des sociétés privées de gardiennage, entre autres. Ils leur font déjà confiance pour garder les maisons, entreprises, sécuriser des lieux lors d’événements, pour ne citer que ces cas.

Toujours dans la dynamique d’accompagnement, les banques devraient plus se pencher sur leur sécurité interne et externe. A l’interne, elles doivent veiller en collaboration avec des sociétés spécialisées dans la surveillance électronique sur le fonctionnement des caméras et autres dispositifs.

Plus loin, elles doivent aussi avoir un œil sur les caméras installées aux devantures et tous les mouvements des riverains. Dans un cas comme celui-ci, un travail collégial avec une entreprise de surveillance électronique est recommandé. L’idée est d’être plus attentif aux personnes qui fréquentent les abords des banques et les comportements suspects qu’elles peuvent avoir comme guetter un client qui rentre ou vient de faire une opération. Même les agents professionnels formés et disposés aux devanture peuvent bénéficier de renforcement de capacités en liens avec les réalités du monde.

Vous avez besoin de services de gardiennage ou d’accompagnement personnalisé ? Contactez Inter-con Security systems of Togo au + 228 22 61 03 76 / 99 48 37 71.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This